En chemin vers la chapelle Saint Donat

Du gîte vous pourrez partir à pied à la chapelle Saint Donat. Le chemin vers la chapelle Saint Donat est assez facile et néanmoins ravissant.  En aval de la Bolline, la chapelle Saint Donat est située sur un promontoire qui domine le vallon de Bramafan. La promenade sur le chemin vers la chapelle Saint Donat est charmante et assez courte (1 heure à 1 heure 30 aller-retours).

P1090236

 Le chemin emprunte une partie du GR5.

Paysage hivernal sur le chemin de la Chapelle Saint Donat

Paysage hivernal sur le chemin de la Chapelle Saint Donat

Le chemin traverse une partie de la chataigneraie, des vergers et une forêt de bouleaux majestueux.

Bouleau sur le chemin de la chapelle Saint-Donat

Bouleau sur le chemin de la chapelle Saint-Donat

La chapelle marque l’emplacement du village de Pédastas, cité du haut moyen âge sans doute détruite par un glissement de terrain. Pédastas était un habitat fortifié mentionné en 1067, situé sur le petit sommet où se trouve l’actuelle chapelle Saint-Donat, c’est à dire à 1,5 kilomètre au sud-ouest du hameau de La Bolline. Le lieu de culte de la chapelle Saint-Donat serait apparu vers 1246.

Reste de cérémonie dans la chapelle Saint Donat

Reste de cérémonie dans la chapelle Saint Donat

De nos jours, la chapelle Saint-Donat fait l’objet d’un pélerinage le lundi de Pentecote.

La chapelle Saint Donat de Valdeblore

La chapelle Saint Donat de Valdeblore

Saint Donat est une petite chapelle rurale à porche avancé. La vue y est splendide et l’atmosphère d’une grande douceur.

Sous le porche de la chapelle Saint Donat

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Datée 1649 sur l’extrados du porche, sommaire restaurée en 2009, la chapelle Saint Donat est aujourd’hui dans un état assez délabré. Située sur un replat, elle domine l’amorce de la gorge que creuse le Vallon de Bramafan pour atteindre la Tinée. Sa nef, courte mais élancée et flanquée d’un clocher, est précédée d’un vaste porche. Une tribune fait face au chevet. La tradition y place Pedastas la première agglomération qui, détruite par un glissement de terrain ou un incendie, aurait été remplacée par la Bolline sur un site plus stable, plus large mais d’altitude plus élevée. Ce serait l’origine de la procession organisée par les Pénitents blancs. Chaque année à la Pentecôte, la population de La Bolline quitte la paroissiale St-Jacques pour rejoindre St-Donat, y entendre la messe et déguster sur place un repas champêtre. Prier et manger sur les lieux où vécurent les ancêtres est un rite que pérpétuent les romérages concernant les sanctuaires dédiés à St Jean-du-Désert. Ici, il pourrait conorter l’idée de cette agglomération primitive disparue. Jadis, c’était aussi un pèlerinage important pour les gens de Marie. Etait-ce parce qu’ils y voyaient aussi leur habitat d’origine?