La Sauge

SAUGE OFFICINALE sauge de Grèce, grande sauge, herbe sacrée, thé de France, thé de Grèce, thé d’Europe Sauge

Salvia officinalis (Lamiacées)

« Salvia », «celle qui sauve » : un seul mot qui contient tout le programme de cette plante unique.  Cette plante fut connue des antiques médecins et botanistes. Elle faisait partie des médicinales cultivées obligatoirement dans les abbayes depuis le VIII° siècle de Charlemagne. Sainte Hildegarde au XII° siècle en vante les multiples mérites. La sauge a été considérée presque comme une panacée à travers deux mille ans d’histoire.

Partie utilisée : Pour l’usage à l’état frais, vous pouvez utiliser des brins de sauge entiers, c’est à dire la tige feuillée, fleurie ou non. A l’état sec, seules les feuilles sont utilisées.

Propriétés et indications :

  • Antispasmodique et cholérétique*, la sauge facilite la digestion, combat les flatulences, soulages les colites et les diarrhées
  • Anti-inflammatoire, bactéricide grâce à l’acide ursolinique, elle traite les inflammations buccales et du pharynx, les gingivites, les stomatites**.
  • L’acide rosmarinique étant inhibiteur de la plaque dentaire, on l’utilise pour l’hygiène buccale.
  • Antisudorale, elle est préconisée en cas de transpiration excessive et pour réduire les bouffées de chaleur dues à la ménopause.
  • Emménagogue*** et mimétique des oestrogènes, elle soulage les troubles menstruels (cycles irréguliers, douleurs) et les troubles de la ménopause, et à une action anti-galactogène.

* Cholérétique : plante qui favorise la production de la bile.

** Stomatite : inflammation de la muqueuse buccale.  

*** Emménagogue : qui provoque ou régule les menstruations.